Viticulteur Faye d'Anjou Maine et Loire Angers Cholet 49
  • Vigne Viticulteur Vin Coteaux du Layon Maine et Loire 49
  • Vins d'Anjou Pays de la Loire Coteaux du Layon
  • Chateau du Fresne Faye d'Anjou Layon
  • Viticulteurs Vignoble Vigne Maine et Loire

Historique du Château du Fresne

Le château qui donne son nom à la propriété viticole des ROBIN-BRETAULT date vraisemblablement d'un peu avant 1436, puis il fut remanié au cours du XVIIIème siècle.
De l'époque du XVIème siècle, il reste la trace des lettres de noblesse, conférant le fief à Jehan Lebrun. A cette époque, le lieu s'appelle le Pin du Fresne et le nouveau seigneur le fortifie à douves et pont-levis. Le propriétaire est issu de la paroisse de Chanzeaux et bénéficie de peu de droits : le mort-bois en forêt des Marchais* pour le chauffage de la maison et le droit d'y faire paître quatre porcs.

Les armes du seigneur Lebrun étaient "des gueules au chevron d'Argent, accompagné de trois merlettes de sable, deux en chef et une en pointe."
La vie y fut paisible entre le XVème et le XVIIème : le bien passait dans la famille par héritage. Le mouvement de l'histoire réapparaît en 1603, année de l'achat de la propriété, sans doute avec ses deux métairies de la Noue et de Forgette, par le sieur François Le Bascle. Ce seigneur, d'abord voué par sa famille, comme c'était certainement l'usage alors, à une vie ecclésiastique et guerrière au sein de l'Ordre de Malte, dut renoncer au célibat pour perpétuer le nom des Le Bascle et servir le roi de France sous les ordres du baron de Thouarcé puis dans le régiment de son parent, seigneur du Plessis de Juigné.

Les chagrins marquèrent la vie de François Le Bascle : marié trois fois, suite à des veuvages, il ne verra pas ses enfants lui survivre, en raison de la mortalité infantile élevée et connaîtra finalement des embarras d'argent, l'obligeant à vendre Le Fresne en 1647. Les armes de la famille Le Bascle du Pin du Fresne étaient "des gueules au chevron d'or, accompagnés de trois macles, deux en chef et une en pointe." Le marquis de Gilbourg**, riche seigneur voisin, est l'acquéreur du Fresne en 1647, puis revend en 1653 au seigneur du Plessis, qui y rend l'âme en 1675. Le nouvel acquéreur est secrétaire du Parlement de Bretagne et notaire. Il séjourne au Fresne de 1687 à 1698.
Le propriétaire suivant, Pinot du Petit-Bois, procède à une modernisation dont le château garde encore les traces.
C'est en 1803 que le manoir est vendu à deux habitants de la commune de Faye. Le XIXème siècle porte encore la trace de la disparition de la chapelle, dont les origines, l'emplacement et l'architecture demeurent inconnus.

En 1927, Alfred ROBIN, grand-père des actuels ROBIN-BRETAULT, se porte acquéreur du Château du Fresne. Ce manoir conserve encore un très grand charme avec sa tourelle où s'enroule un escalier à vis de bois de chêne.

Et dans sa façade, l'ébrasement du système de pont-levis à piétons. Des douves, il subsiste maintenant la mare à l'arrière du château. De son histoire, voilà ce que nous pouvons aujourd'hui vous en restituer.


* La forêt des Marchais s'étend aux confins de la commune de Faye et constitue un excellent lieu de promenade inscrit dans les sentiers pédestres du village.
** Gilbourg est un château au bord du Layon, sur la route de Champ, à côté duquel on peut encore voir un système d'écluses datant de l'époque de la canalisation du Layon. Si le château ne se visite pas car ses propriétaires en font un lieu privé, l'Histoire l'a marqué au point de l'avoir abaissé de quelques mètres. Non loin de Gilbourg, au bord de l'ancienne ligne de chemin de fer, vous pouvez trouver d'agréables coins de pique-nique.

Contact

25 bis, rue des monts
Faye-d'Anjou - 49380
Bellevigne-en-Layon

Tél. 02 41 54 30 88
Fax. 02 41 54 17 52

Horaires d'ouverture
Du lundi au vendredi :
8h à 12h - 14h à 19h
Le samedi :
9h à 12h - 15h à 18h30

Chateau du Fresne - Faye d'Anjou 49380 Bellevigne-en-Layon - Tél. 02 41 54 30 88